Votre navigateur ne reconnaît pas les scripts.

CHR Namur

Un service Kangourou: pour les nouveaux-nés et leur famille

Le petit Thomas est né prématurément. Grâce à la nouvelle unité Kangourou du CHR Sambre et Meuse, ses parents et lui ont pu être hospitalisés dans la même chambre. Ce nouveau service, à Namur, peut accueillir 8 familles dont le bébé a besoin de soins néonataux non-intensifs.
 
 

Thomas a été l’un de premiers bébés de la nouvelle unité Kangourou du CHR de Namur. « Il est né 3 semaines à l’avance, explique sa maman Sarah Bothy. Il a eu des petits soucis de santé a dû être mis sous monitoring. Sans l’unité Kangourou, nous aurions dû rentrer chaque soir chez nous et laisser Thomas sur place… »

Grâce à « Kangourou », les parents qui ont un bébé devant être suivi en néonatalogie non-intensive peuvent à présent être hospitalisés dans la même chambre que leur enfant. Le papa, comme la maman, a son propre lit. Ils vivent ainsi en famille, la fratrie étant bienvenue en journée. Une belle pièce commune leur permet de se retrouver.

Chacune des 8 grandes chambres combine le confort de la maternité et l’exigence sécuritaire liée à la surveillance des nouveaux-nés en néonatalogie.  La maman y est suivie par les sages-femmes et son gynécologue et l’enfant est soigné par des néonatologues et infirmières pédiatriques.

Une vraie place pour le papa

Le petit Thomas est donc resté 4 semaines chez Kangourou. Pour que sa maman puisse passer du temps avec son aîné à la maison, le papa a passé quelques nuits avec son petit à l’hôpital. « Ce service est vraiment important, pour construire la relation familiale, poursuit cette maman. Thomas y est resté avec son papa pendant que je retrouvais mon grand. Mon fils en avait vraiment besoin et moi aussi. »

 Au cours du séjour, les parents sont les premiers acteurs des soins donnés au bébé. «Nous plaçons les parents au cœur des soins, explique le docteur Henrion, néonatologue, chef du service. En impliquant les parents dès le début, cela a un impact très positif sur leur rôle de parents mais aussi sur la relation avec l’enfant et le bien-être de chacun. »

 Le petit Thomas est rentré à la maison, retrouver son grand frère. « Notre passage par Kangourou a été une étape importante. Je ne sais pas comment j’aurais pu faire autrement… Les conseils des sages-femmes et infirmières ont été précieux… On a beaucoup partagé. »

Thomas est reparti avec son monitoring mais il n’a pas sonné une seule fois depuis son retour !

Plus d'infos sur le service: ici